:: Pierre Favre Ensemble

Frank Kroll ss. Bkl • Samuel Blaser tb • Philipp Schaufelberger g • Beat Hofstetter ss • Sascha Armbruster as • Andrea Formenti ts • Beat Kappeler bs • Wolfgang Zwiauer bg • Bänz Oester b • Pierre Favre dr, perc.

Fotos: Hubl Greiner

D’un souffle, l’univers musical de Pierre Favre apparaît limpidement. Les mesures se succèdent dans un mouvement ininterrompu que l’on ne peut dissocier de la notion de voyage.

Cet opus est un livre, un recueil d’images ou une bande originale… peu importe. Il s’impose comme une oeuvre complète qui fait appel à plusieurs sens dont le sixième, vecteur d’imaginaire.
N’est-ce pas la force d’un percussionniste que d’évoquer ou de suggérer des pistes d’improvisation pour ses partenaires ? Si l’on s’entend sur cette définition, alors le travail de Pierre Favre prend tout son sens.

Le morceau „ as far as it goes“ transpose cette impression de bout en bout, un thème d’une rare élégance prend forme(s) devant nous, on dirait du jazz renaissance, subtil et solennel à la fois Il lisse le reste du répertoire comme un artisan utilise sa patine pour donner vie à son objet. L’utilisation des cymbales apporte une dimension orchestrale à cet ensemble, habilement équilibré pour varier au gré des mesures entres influences orientales et austérité européenne contemporaine.

Ce qui séduit et émeut dans ce disque, c’est l’extrême attention portée au son. Celui de l’orchestre d’abord, doux, comme ouaté, ce qui ne nuit pas à la culture des contrastes – ces petits accidents sonores qui maintiennent en éveil l’attention. Celui de chaque musicien qui, ici, ne joue pas seulement de son instrument mais aussi un rôle. Car ce jazz-là, qu’un pourrait hâtivement qualifier d’ «européen» est surtout très théâtral.